Une pluie de sexisme s’abat sur la France

Un an après l’appel « sexisme : ils se lâchent, les femmes trinquent ! », des responsables politiques de sexe masculin et des journalistes hommes retombent dans leurs travers archaïques, se livrant à nouveau au sexisme le plus décomplexé. Ils se lâchent encore et, cette fois, ce sont les femmes politiques qui trinquent. En mettant ce sexisme en perspective des dernières élections présidentielles et législatives qui ont remis au premier plan la question de la place des femmes dans l’espace politique, on peut se demander si nous ne sommes pas face à une stratégie collective (consciente ou non ?) d’un certain nombre d’hommes de refus de partage du pouvoir avec les femmes. Car ces remarques sexistes quotidiennes, par leur nature et leur nombre, loin d’être des blagues « potaches » sans conséquence, contribuent en fait à maintenir et légitimer l’exclusion des femmes du pouvoir. Cet ostracisme n’est pas nouveau : il prend notamment racine dans notre tradition démocratique rousseauiste qui prétend justifier l’éviction des femmes du pouvoir par leur prétendue incapacité naturelle à penser rationnellement et à gouverner. Ces hommes responsables politiques et journalistes se font en effet les gardiens de cette aberration historique qu’est la stratégie d’éviction des femmes du projet humaniste…

Lire la suite sur le site général de Osez Le Féminisme

Comments are closed.